Vous êtes ici > Actualités La France doit devenir un champion européen de la filière hydrogène
La France doit devenir un champion européen de la filière hydrogène
Jeudi, 23 Janvier 2014 19:26

Arnaud Montebourg s’est rendu le 20 janvier à Labeissière-Candeil, dans le Tarn, pour participer à une manifestation nationale autour du vecteur énergétique hydrogène.

La France entend être au rendez-vous de la transition écologique et énergétique.

 

Le plan « autonomie et puissance des batteries »

La France, grande nation industrielle, entend être au rendez-vous de la transition écologique et énergétique. Les 34 plans de la Nouvelle France Industrielle, présentée par le président de la République en septembre dernier, constituent un outil essentiel au service de cette ambition.

Parmi eux, le plan « autonomie et puissance des batteries » s’attache au développement du vecteur énergétique hydrogène, dont les applications technologiques en matière de fabrication et de stockage d’électricité ou de mobilité électrique sont prometteuses. Par ailleurs, les marchés de l’hydrogène devraient générer en France un chiffre d’affaires de plusieurs milliards d’euros par an d’ici 10 à 15 ans, permettant la création de plus de 10 000 emplois.

Pour positionner la France parmi les champions européens de l’hydrogène, il convient dès maintenant d’intégrer et de structurer complètement cette filière déjà forte de nombreux acteurs industriels d'envergure internationale.

Le travail mené par l'équipe projet du plan « autonomie et puissance des batteries », sous le pilotage de Florence Lambert du commissariat à l'énergie atomique (CEA), a d’ores et déjà permis de poser les premiers jalons d’une réelle « Equipe de France » de l’hydrogène. Cette union des acteurs de la filière, industriels comme Areva SE, Michelin, Air liquide, SymbioFCell et d’autres, ou issus de la recherche comme le CNRS, le CEA et les universités, permettra d’offrir une solution complète sur le marché international, adaptée aux usages de marché complexes (aéronautique, maritime, logistique…).

Le développement de la filière hydrogène devra également s’appuyer sur la création d’infrastructures de soutien (stations de fourniture d’hydrogène), que le Programme investissements d’avenir pourra soutenir. La Lorraine, par exemple, lance un vaste projet de « route de l’hydrogène » reliant la France à l’Allemagne et au Luxembourg.

Accélérer la mise en œuvre de nombreux investissements et de nouveaux produits et services

Enfin, le lancement de ce plan industriel permet d’accélérer la mise en œuvre de nombreux investissements et de nouveaux produits et services, parmi lesquels :

  • la fabrication de piles à combustibles pour la petite mobilité et les objets nomades, portée par la société BIC et le CEA, en partenariat avec les industriels consommateurs (PRAGMA, La Poste, Cycloeurope, Easy bike,…), pour une commercialisation fin 2016 ;
  • l’installation d’une station de distribution d’hydrogène par Air liquide, permettant d’alimenter des chariots élévateurs munis de piles à hydrogène sur la plateforme logistique d’Ikea près de Lyon. Ce projet est une première en Europe ;
  • le déploiement de véhicules hybrides batteries-piles à combustible hydrogène par la Poste, première européenne pour une flotte de véhicules utilitaires (projet Mobilhytest en Franche-Comté) ;
  • le projet Hycarus de Zodiac Aerospace qui vise à démontrer le potentiel des piles à combustible fonctionnant à l’hydrogène pour fournir l’alimentation électrique des applications auxiliaires à bord des avions.

Source:www.redressement-productif.gouv.fr

 

Recherche

Rechercher pour :
Powered by Sobi2Search

Sous-traitance industrielle